FORET DE LA LOBEKE - Juillet 2013

FORET DE LA LOBEKE - Juillet 2013
FORET DE LA LOBEKE - JUILLET 2013

18 July 2014

L'EXPEDITION DE JUIN - JUILLET 2014


L'expédition qui se déroula du 23 juin au 11 juillet permit  à deux représentantes du Comptoir Général ( Céline Degrave comme Directrice du Fonds de dotation et Ines Boudhid comme directrice de l'agence de voyage ) de se familiariser à la vie en forêt dans des zones ou je travaille depuis plusieurs années; celles du Parc National de la Lobéké, de la rivière Boumba et du fleuve Dja. Les mauvaises conditions météorologiques et la forte pluviométrie ne nous permirent pas d'atteindre  les chutes Nki. Dans le cadre de la mise en place d'un partenariat touristique et d'une aide à la protection de la biodiversité  nous avons pu rencontrer le Délégué régional au tourisme à Bertoua et le coordinateur des parcs nationaux du Cameroun qui sont gérés par le WWF, à Mambélé. Sans oublier bien entendu notre enquête de terrain sur la recherche du Mokélé - Mbembé avec la confirmation d'un témoignage de première main qui s'est passé il y a plusieurs dizaines d'années à l'emplacement de l'île aux abeilles, endroit même ou nous trouvâmes des traces n'appartenant à aucun animal connu de la région, lors de notre mission de juin - juillet 2013. Un autre témoignage de première main nous est parvenu de la zone de la rivière Lobéké.
Nous avons pu observer des sitatungas et bongos, les deux plus belles antilopes de cette sous - région africaine.
 Céline en compagnie de réfugiés centrafricains installés dans des campements de fortune près de la ville de Yokadouma au Cameroun
 Les conséquences du conflit en Centrafrique : de nombreux campements le long de la frontière avec l'est du Cameroun ou les réfugiés vivent dans des conditions très difficiles

Michel en discussion avec les réfugiés musulmans centrafricains, devant l'un des innombrables campements de fortune basés le long de la frontière camerouno - centrafricaine. Tant de remerciements pour quelques bouteilles d'eau qui pour nous dans nos pays signifient une certaine banalité mais qui pour des peuples réfugiés signifient leur survie.

Petit déjeuner à l'hôpital de Salapoumbé. Céline prend la photo, Aboubakar de dos, Ines, Joseph, Michel, Noël, Adamou
 Antilope mâle Sitatunga dans le Parc National de la Lobéké
 Couple de Sitatunga dans le Parc National de la Lobéké
 Antilopes Bongos dans le Parc National de la Lobéké


 Joseph, l'adjudant de gendarmerie qui nous accompagnait durant tout notre périple
 Céline au poste frontière de Moloundou dans l'attente de la vérification de nos passeports
 Toute l'équipe sur le fleuve Dja
Coucher de soleil sur le fleuve Dja
 Passage difficile aux chutes Cholet, que nous ne parviendrons pas à passer
 Dans le Parc National de la Lobéké. Départ pour le mirador Petite Savane. Après quelques kilomètres et quelques heures de marche...
...où il faut se frayer un passage parmi les obstacles
L'art de rentrer un matelas trop grand dans une tente trop petite !!
... et la manière de faire sécher ses chaussures !!
 
 
 
 Avec André qui nous construisit des arbalètes
 
 
 Adamou, " le roi de la piste "
 Ca gratouille !!



L'équipe au complet : Ines, Michel, Joseph, Aboubakar, Noel, Evelyne, Céline
 Singe Drill, espèce très rare du Cameroun photographié lors du séjour au Centre de réadaptation des grands singes à Limbé sur les bords de l'océan Atlantique. Remarquez les canines impressionnantes.
 Gorille au Centre de réadaptation des grands singes de Limbé
Nature encore sauvage à Limbé ou l'on déguste les poissons sur le bord de mer
Ce n'est qu'un au revoir


TOUTES LES PHOTOS SONT SOUS COPYRIGHT MICHEL BALLOT  / CELINE DEGRAVE / INES BOUDHID / COMPTOIR GENERAL

2 comments:

Anonymous said...

Quand vous aurez trouvé le Mokelé Mbembé, l'agence de voyage qui vous accompagne sera la première à vendre des forfaits pour y aller ?

mokelembembeexpeditions said...

Bonjour
Merci pour l"intérêt que vous portez à mes recherches
Sur la question que vous me posez, sachez que les voyageurs qui seront intéressés pour accompagner mon équipe participeront en autre à aider financièrement les eco gardes du parc de la Lobéké à la survie des éléphants de forets
je vous rappelle que la maternité que nous avons construite le fût grâce à de tels participants.
Donc oui expédition participative mais il n'y aura jamais de voyages avec des forfaits, mais a la carte avec quelques personnes a chaque expédition. Aujourd'hui sachez bien qu'on ne peut monter de telles missions sans un soutien financier.
Restant à votre disposition
Cordialement
Michel

NOMBRE D'INTERNAUTES AYANT VISITE LE BLOG