FORET DE LA LOBEKE - Juillet 2013

FORET DE LA LOBEKE - Juillet 2013
FORET DE LA LOBEKE - JUILLET 2013

12 January 2008

Dans le cadre de cette expédition de mai 2007 il fallait dans un premier temps trouver une zone d'exploration écologiquement favorable à la recherche d'un grand animal connu des populatins locales des bassins hydrologiques du nord Congo et du Sud - Est Cameroun. Le cryptie est connu dans toute la cuvette congolaise par les populations locales. :
-sous le nom de Mokélé - Mbembé dans les rivières Sangha, Ituri, Likouala aux Herbes, lacs Télé, Tébéké, Foukoukou et Makélé au Congo.
- sous le nom de Diba, Songo, Badigui, Ngakoula - Ngou, Guanérou, dans le réseau fluvil frontalier de la République Centrafricaie, avec le sud - est du Cameroun etle Congo.
- sous le nom de Nyamala, Amali au Gabon.
- sous le nom de Mbokale - Muembe dans le sud -est Cameroun, dans les rivières Boumba, Ngoko et Sangha, Mbaio, Pikunda, Ikelemba, Ssambo, Ntem, maris de la Lobéké.
- sous le nom de Li - Kel Mbembe à l'extrême sud - est du Cameroun à la frontière avec le Congo.

Une fois arrivés dans la région de Moloundou, Michel Ballot et son équipe rencontrèrent des responsables locaux de la sauvegarde d la faune et peu à peu les discussions amenèrent les explorateurs à poer des questions sur les animaux peu onnus de cette immense zone.
Tant notre pisteur que les gardes forestiers de la région connaissent l'animal et nous en discutons plusieurs jours dans nos tentatives d'approches de la faune locale lors de campements itinérants. Il semble que l'animal recherché ne fait pas partie du folklore local où des légendes véhiculées par les habitants des rivières. Notre quête poursuivie auprès des cadres locaux confortera notre idée que cette espèce est bien connue et qe les habitants, bien que la craignant, en parlent comme si elle faisait partie de la faune locale connue.
La poursuite de notre mission allait se diversifers sur les deux semaines à la recherche d'indices sur l'existence du Mokele - Mbembe. Cela se traduira par des incursions en forêt profonde par notre équipe, accompagnés d'un pisteur pygmée qui viendra complétr les connaissances de notre pisteur officiel, ainsi que par des explorations en milieu fluvial de deux zones. L'une située à Moloundou, l'autre dans la zone de Koumela, toutes deux situées respectivement sur le fleuve Ngoko et la rivière Boumba.

1 comment:

Anonymous said...

Bonjour,
J'ai vécu de trés nombreuses années au gabon, à Libreville.Installée depuis 9 ans dans le quercy, j'ai nommé mon magasin de décoration: "mbolo" ce qui veut dire bonjour, ce petit trait d'union avec l'afrique m'a évidement permis de rencontrer quelques "africains de passage et notament, il y a quelques années, 2 enseignants que je n'ai pas pris au serieux et qui m'ont affirmé avoir croisé un jour sur la route du cap esterias une sorte de gros varan mesurant 7 m de long, ressemblant vaguement à un dinosaure, ils avaient hésité avant de me raconter cette histoire, ne souhaitant plus en parler tant on les avaient pris pour des fous!si j'avais eu alors connaissance de vos travaux sur la question, j'aurais sans doute été plus receptive à ce qui m'a semblé être une allucination collective... pourtant ils avaient vraiment l'air tout à fait sain d'esprit.

NOMBRE D'INTERNAUTES AYANT VISITE LE BLOG